brassière

brassière [ brasjɛr ] n. f.
XIIIe; de bras
Vx Chemise de femme très ajustée.
(1843) Mod. Petite chemise de bébé, courte, à manches longues, en toile fine ou en laine, qui se ferme dans le dos.
Mar. Gilet de sauvetage.

brassière nom féminin (de bras) Vêtement de bébé, à manches, court et boutonné dans le dos. Tricot à manches courtes, vêtement d'entraînement des danseurs. Soutien-gorge enveloppant que l'on enfile par la tête. Corsage très court s'arrêtant au-dessus de la taille. ● brassière (expressions) nom féminin (de bras) Brassière de sauvetage, synonyme de gilet de sauvetage. ● brassière (synonymes) nom féminin (de bras) Brassière de sauvetage
Synonymes :

brassière
n. f.
d1./d Petite chemise de bébé en toile fine ou en tricot.
d2./d MAR Brassière de sauvetage: gilet de sauvetage.

⇒BRASSIÈRE, subst. fém.
A.— Vieilli. Camisole ou corsage à manches servant à maintenir la poitrine; vêtement de nuit. Mettre des brassières, coucher avec des brassières (Ac. 1798-1878) :
1. Elle avait une courte robe bleu sombre, à petits plis froncés sur les hanches, et une sorte de veste ou brassière en bouracan noir que fermaient, à la naissance de la poitrine, deux ou trois boutons de corne.
T. GAUTIER, Le Capitaine Fracasse, 1863, p. 321.
Rem. Au plur. dans la plupart des dict.; DG note ,,s'employait surtout au pluriel au 17e siècle``.
B.— Cour. Petite chemise à manches portée par les nourrissons, généralement en laine tricotée, et qui se noue dans le dos à l'aide de cordons :
2. Avec quelle joie, (...) la jeune femme ne prépare-t-elle pas la layette du nouveau-né même point encore né, souvent confectionnant elle-même les brassières et les bonnets de dessous qui, de mémoire d'aïeule, sont invariablement taillés sur le même patron!
MALLARMÉ, La Dernière mode, 1874, p. 813.
Fig. et fam. Mettre, tenir quelqu'un en brassière(s). Le mettre, le tenir dans un état de dépendance, d'assujettissement. Être en brassière(s) :
3. — Vois Elmire d'abord. Il faut absolument deux choses : que tu t'entendes avec elle pour tenir Robert; et puis que tu trouves moyen de la tenir en brassière elle-même sur notre famille.
POURRAT, Gaspard des Montagnes, La Tour du Levant, 1931, p. 75.
Rem. 1. BESCH. 1845 enregistre être en brassières avec le sens « avoir des manières contraintes, embarrassées ». 2. dans les dict. gén., on trouve le plur. dans ces expr. Seuls Nouv. Lar. ill., Lar. Lang. fr. et QUILLET 1965 admettent le singulier.
C.— P. anal., spéc.
1. Vx. Bretelle de cuir, de corde ou d'étoffe, passant sous les bras et permettant de porter une charge sur le dos.
Rem. Au plur. dans la plupart des dict. gén. exceptés DG, Ac. 1932 et ROB.
2. Courroie fixée à l'intérieur d'une voiture, et dans laquelle le voyageur passe le bras pour se tenir ou se reposer. Le fait est que je me suis cramponné aux brassières de la voiture et que j'ai dormi (HUGO, Le Rhin, 1842, p. 352).
Rem. Colette emploie le mot brassard dans ce sens (cf. brassard B rem.).
3. MAR., néol. Gilet de sauvetage passé sous le bras d'un naufragé, et qui lui permet de tenir sur l'eau en attendant du secours (cf. BARBER, 1969, p. 217).
4. SPORT :
4. ... dans leurs filets, des gardiens de but, énormes à la base, tout matelassés, bibendums boursouflés de brassières et de cuissières, ne laissent passer hors de leurs cuirasses, de leurs carapaces de samouraïs, qu'une toute petite tête de tortue.
MORAND, New-York, 1930, p. 182.
Rem. Paul Morand emploie les termes brassières et cuissières dans le cadre d'un match américain de hockey sur glace, pour désigner les maillots et jambières rembourrés que portent les joueurs pour se protéger des chocs trop violents.
PRONONC. ET ORTH. :[]. Enregistré au plur. dans FÉR. 1768, FÉR. Crit. t. 1 1787, LAND. 1834, GATTEL 1841, NOD. 1844, BESCH. 1845, LITTRÉ (cf. aussi QUILLET 1965 : brassière ou brassières). Enregistré au sing. dans ROB. (et Pt ROB.), Lar. encyclop. (et Pt Lar. 1968). Nouv. Lar. ill. : ,,On écrivait autrefois bracière.``
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1278 bracieres « garniture intérieure placée sous l'armure pour la défense des bras » (SARRAZIN, Ham, éd. F. Michel, 321 dans T.-L.) — ca 1450 (Le Roi René, Devis d'un tournoi, éd. Quatrebarbes, t. II, p. 13 dans GAY t. 1, p. 207); 2. 1341 « sorte de camisole » (C. LEBER, Coll. des meilleures diss., notices et traités partic. rel. à l'hist. de France, t. 19, p. 88 : deux paires de bracieres de toile et de coton a giser par nuict); 3. 1838 brassières « bretelles de havresac » (Ac. Compl. 1842).
Dér. de bras; suff. -ière qui, accolé au nom d'une partie du corps, sert à désigner la partie de l'armure ou du harnachement qui se trouve en contact avec elle; cf. têtière, muselière, ventrière, jambière, œillère, etc.
STAT. — Fréq. abs. littér. :41.
BBG. — GOTTSCH. Redens. 1930, p. 201. — MONTGUYON (J.). Rhét. de la mode. Vie Lang. 1971, pp. 432-433.

brassière [bʀasjɛʀ] n. f.
ÉTYM. 1341; 1278, braciere « garniture intérieure placée sous l'armure pour la défense des bras »; de bras.
1 Anciennt (langue class.). Chemise de femme très ajustée.
1 (…) une méchante petite jupe avec des brassières de nuit qui étaient de simple futaine (…)
Molière, les Fourberies de Scapin, I, 2.
(1843). Mod. Petite chemise de bébé, courte, à manches longues, en toile fine (brassière de dessous; la brassière de dessus est en laine tricotée). Cache-brassière.
Loc. fam. Mettre, tenir qqn en brassière(s), dans un état de contrainte qui lui enlève la liberté de sa propre conduite. || Être en brassières.
2 M. de Couronges se désolait de la fermeté qu'il rencontrait sur beaucoup de points qui tenaient M. de Lorraine fort en brassières dans son état.
Saint-Simon, Mémoires, 62, 37.
2 Mar. Gilet de sauvetage. || Le port de la brassière est obligatoire.
3 (1838). Vx (au plur.). Lanières de cuir, d'étoffe… qui passent sous le bras et servent à porter une charge. Bretelle, bricole.
Embrasse fixée à l'intérieur d'une voiture.
COMP. Cache-brassière.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Brassiere — Brassière Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Le mot brassière peut désigner : brassière, un sous vêtement féminin, Brassière de sauvetage, un autre nom du gilet de sauvetage, Ce… …   Wikipédia en Français

  • Brassière — (f.; französisch Mieder) bezeichnet ursprünglich die im 19. Jahrhundert aufkommenden Vorläufer des Büstenhalters. Seit Ende der 1970er bezeichnet Brassière auch ein figurbetonendes ärmel und trägerloses Damenoberteil, das im Gegensatz zur Korsage …   Deutsch Wikipedia

  • Brassiere — Bras siere Brassiere Bras si[ e]re (br[.a]*z[=e]r ), n. [F.] A form of woman s undergarment, often stiffened with wire or whalebones, or the like, and worn to cover and support the breasts; also called {bra}. It usually has straps which support… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • brassiere — (n.) 18c., woman s underbodice, from Fr. brassière child s chemise; shoulder strap (17c.), from O.Fr. braciere arm guard (14c.), from bras an arm, from L. bracchium (see BRACE (Cf. brace) (n.)). Modern use is a euphemistic borrowing in use in the …   Etymology dictionary

  • brassiere — or brassière [brə zir′] n. [Fr, child s chemise, shoulder strap, orig., arm guard < bras, an arm < L brachium: see BRACE1] BRA …   English World dictionary

  • Brassiere — This article is about the female undergarment. For the restaurant, see Brasserie …   Wikipedia

  • Brassière — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Le mot brassière peut désigner : brassière, un sous vêtement féminin, Brassière de sauvetage, un autre nom du gilet de sauvetage, Catégorie :… …   Wikipédia en Français

  • brassiere — /breuh zear /, n. a woman s undergarment for supporting the breasts. Also, brassière. Also called bra. [1910 15; < F brassière bodice worn as an undergarment to support the breasts (now obs. in this sense), MF bracieres camisole, OF: armor for… …   Universalium

  • brassiere — UK [ˈbræzɪə(r)] / US [brəˈzɪr] noun [countable] Word forms brassiere : singular brassiere plural brassieres formal a bra …   English dictionary

  • brassiere — noun Etymology: obsolete French brassière bodice, from Old French braciere arm protector, from bras arm more at bracelet Date: 1911 a woman s undergarment to cover and support the breasts …   New Collegiate Dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.